19.4 C
Toulon
dimanche 16 juin 2024

Des collégiens amoureux de la nature 

Dans le cadre du festival des 48h dans l’agriculture urbaine, une séance autour du film Paysans du ciel à la terre a eu lieu au Six n’étoiles ce dimanche matin. Elle avait la particularité de réunir des collégiens de l’établissement La Cordeille et des agriculteurs de la ville pour un moment d’échange. Hélène Hattry, enseignante, explique : « Au collège, il y a deux restanques qui sont dédiés à un potager. Il y a des plantes aromatiques, des légumes (…). Chaque année nous participons à la Coupe de France du potager et nous avons déjà remporté trois prix. Cette année, ils ont participé en plus à la fête du sol vivant. Ils sont en général très motivés dès qu’on leur propose d’en apprendre plus sur la nature. » Pourtant, dans les rangs de la classe, aucun ne souhaite devenir agriculteur. « C’est une sensibilisation générale. On apprend aux jeunes gens en plantant des légumes comment protéger les sols, choisir son alimentation et être un citoyen conscient. Il y a un côté ludique à la chose aussi, puisqu’ils appliquent leur cours de science avec du concret, les mains dans la terre. » 

Après un labeur en classe afin de bien cerner tous les enjeux du documentaire qui leur a été projeté dans une salle obscure, les élèves ont été invités à poser toutes leurs questions à deux agriculteurs de la ville : Robert et Gabrielle Priolio, père et fille.

spot_img

Nos derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img
spot_img

Des collégiens amoureux de la nature 

Dans le cadre du festival des 48h dans l’agriculture urbaine, une séance autour du film Paysans du ciel à la terre a eu lieu au Six n’étoiles ce dimanche matin. Elle avait la particularité de réunir des collégiens de l’établissement La Cordeille et des agriculteurs de la ville pour un moment d’échange. Hélène Hattry, enseignante, explique : « Au collège, il y a deux restanques qui sont dédiés à un potager. Il y a des plantes aromatiques, des légumes (…). Chaque année nous participons à la Coupe de France du potager et nous avons déjà remporté trois prix. Cette année, ils ont participé en plus à la fête du sol vivant. Ils sont en général très motivés dès qu’on leur propose d’en apprendre plus sur la nature. » Pourtant, dans les rangs de la classe, aucun ne souhaite devenir agriculteur. « C’est une sensibilisation générale. On apprend aux jeunes gens en plantant des légumes comment protéger les sols, choisir son alimentation et être un citoyen conscient. Il y a un côté ludique à la chose aussi, puisqu’ils appliquent leur cours de science avec du concret, les mains dans la terre. » 

Après un labeur en classe afin de bien cerner tous les enjeux du documentaire qui leur a été projeté dans une salle obscure, les élèves ont été invités à poser toutes leurs questions à deux agriculteurs de la ville : Robert et Gabrielle Priolio, père et fille.

spot_img

Nos derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Des collégiens amoureux de la nature 

Dans le cadre du festival des 48h dans l’agriculture urbaine, une séance autour du film Paysans du ciel à la terre a eu lieu au Six n’étoiles ce dimanche matin. Elle avait la particularité de réunir des collégiens de l’établissement La Cordeille et des agriculteurs de la ville pour un moment d’échange. Hélène Hattry, enseignante, explique : « Au collège, il y a deux restanques qui sont dédiés à un potager. Il y a des plantes aromatiques, des légumes (…). Chaque année nous participons à la Coupe de France du potager et nous avons déjà remporté trois prix. Cette année, ils ont participé en plus à la fête du sol vivant. Ils sont en général très motivés dès qu’on leur propose d’en apprendre plus sur la nature. » Pourtant, dans les rangs de la classe, aucun ne souhaite devenir agriculteur. « C’est une sensibilisation générale. On apprend aux jeunes gens en plantant des légumes comment protéger les sols, choisir son alimentation et être un citoyen conscient. Il y a un côté ludique à la chose aussi, puisqu’ils appliquent leur cours de science avec du concret, les mains dans la terre. » 

Après un labeur en classe afin de bien cerner tous les enjeux du documentaire qui leur a été projeté dans une salle obscure, les élèves ont été invités à poser toutes leurs questions à deux agriculteurs de la ville : Robert et Gabrielle Priolio, père et fille.

spot_img

Nos derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Vous aimez nos articles ?


Abonnez-vous à notre newsletter !