22.8 C
Toulon
samedi 13 avril 2024

Où en sont les travaux de la Villa Simone ?

Si les administrés commencent à s’approprier le jardin de la Villa Simone, notamment grâce aux expositions récurrentes, il n’est pas rare d’en trouver encore qui se demandent à quoi pourrait servir cette bâtisse lorsque les travaux seront finis. Et bien, elle sera un auditorium et un conservatoire de musique et de danse.

Un arbre a fusionné avec la maison accolée au pigeonnier. Centenaire, il ne sera pas abattu.

Pour le moment, le projet est toujours en train d’être imaginé avec le concours de la Métropole. « Ce sera un très beau challenge pour l’architecte, explique le premier magistrat de la commune, Jean-Sébastien Vialatte, car il devra faire en sorte que la Villa Simone puisse remplir ses prochaines fonctions tout en conservant bien évidemment son caractère et ses propriétés de mas provençal. » De l’autre côté du mur qui fait office de fontaine, des travaux sont en train de prendre fin. D’abord, il y a le pigeonnier qui a été reconstruit à l’identique, puis une maison encore accompagnée d’échafaudages. Cette dernière sera celle du gardien. Le maire reprend: « Si le projet est métropolitain, la commune souhaite garder la main sur la propreté et la gestion de la sécurité du lieu, c’est pourquoi nous mettrons un agent en fonction. »

Droit de préemption pour deux maisons mitoyennes. 

Parce que les ambitions pour ce havre de paix préservé sont grandes, deux maisons avoisinantes ont été cédées à la ville. Elles sont bientôt détruites afin de rendre la villa Simone plus visible et surtout d’y faciliter l’accès pour les résidents des autres quartiers.

Un concert de Jazz au coeur de l’été. 

Avant que la fin des travaux ne soit réalisé, la ville souhaite multiplier les rencontres dans le jardin. C’est pourquoi le 6 et le 13 juillet prochain, des concerts de Jazz seront donnés. L’entrée sera libre. À vos agendas.

Le pigeonnier a été reconstruit à l’identique

Il avait été complètement détruit par les aléas du temps, la municipalité a décidé de sauver ce témoignage de l’architecture provençale du début du XIXe siècle. En mandatant une entreprise qui a pu reconstruire à l’identique l’ouvrage, le pigeonnier a repris forme. Des ateliers pédagogiques pour les enfants avec des oiseaux ou des lapins, son utilité prochaine est encore en cours de discussion. Pour le maire, une seule certitude : « Il devra enchanter les bambins. » 

Le jardin, une galerie d’art à ciel ouvert

Après les épouvantails de l’artiste allemand Hans Silvester ou encore les plus beaux visages de la chanson française de l’Agence Roger-Viollet cet été, le jardin de la Villa Simone expose à présent 80 photographies prises par le club Phot’Azur de la ville jusqu’au 2 avril prochain. Voyagez jusqu’à un marché éthiopien en marchant dans l’herbe, découvrez des animaux enneigés, imprégniez-vous de la Voie lactée … Les surprises sont multiples.

spot_img

Nos derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img
spot_img

Où en sont les travaux de la Villa Simone ?

Si les administrés commencent à s’approprier le jardin de la Villa Simone, notamment grâce aux expositions récurrentes, il n’est pas rare d’en trouver encore qui se demandent à quoi pourrait servir cette bâtisse lorsque les travaux seront finis. Et bien, elle sera un auditorium et un conservatoire de musique et de danse.

Un arbre a fusionné avec la maison accolée au pigeonnier. Centenaire, il ne sera pas abattu.

Pour le moment, le projet est toujours en train d’être imaginé avec le concours de la Métropole. « Ce sera un très beau challenge pour l’architecte, explique le premier magistrat de la commune, Jean-Sébastien Vialatte, car il devra faire en sorte que la Villa Simone puisse remplir ses prochaines fonctions tout en conservant bien évidemment son caractère et ses propriétés de mas provençal. » De l’autre côté du mur qui fait office de fontaine, des travaux sont en train de prendre fin. D’abord, il y a le pigeonnier qui a été reconstruit à l’identique, puis une maison encore accompagnée d’échafaudages. Cette dernière sera celle du gardien. Le maire reprend: « Si le projet est métropolitain, la commune souhaite garder la main sur la propreté et la gestion de la sécurité du lieu, c’est pourquoi nous mettrons un agent en fonction. »

Droit de préemption pour deux maisons mitoyennes. 

Parce que les ambitions pour ce havre de paix préservé sont grandes, deux maisons avoisinantes ont été cédées à la ville. Elles sont bientôt détruites afin de rendre la villa Simone plus visible et surtout d’y faciliter l’accès pour les résidents des autres quartiers.

Un concert de Jazz au coeur de l’été. 

Avant que la fin des travaux ne soit réalisé, la ville souhaite multiplier les rencontres dans le jardin. C’est pourquoi le 6 et le 13 juillet prochain, des concerts de Jazz seront donnés. L’entrée sera libre. À vos agendas.

Le pigeonnier a été reconstruit à l’identique

Il avait été complètement détruit par les aléas du temps, la municipalité a décidé de sauver ce témoignage de l’architecture provençale du début du XIXe siècle. En mandatant une entreprise qui a pu reconstruire à l’identique l’ouvrage, le pigeonnier a repris forme. Des ateliers pédagogiques pour les enfants avec des oiseaux ou des lapins, son utilité prochaine est encore en cours de discussion. Pour le maire, une seule certitude : « Il devra enchanter les bambins. » 

Le jardin, une galerie d’art à ciel ouvert

Après les épouvantails de l’artiste allemand Hans Silvester ou encore les plus beaux visages de la chanson française de l’Agence Roger-Viollet cet été, le jardin de la Villa Simone expose à présent 80 photographies prises par le club Phot’Azur de la ville jusqu’au 2 avril prochain. Voyagez jusqu’à un marché éthiopien en marchant dans l’herbe, découvrez des animaux enneigés, imprégniez-vous de la Voie lactée … Les surprises sont multiples.

spot_img

Nos derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Où en sont les travaux de la Villa Simone ?

Si les administrés commencent à s’approprier le jardin de la Villa Simone, notamment grâce aux expositions récurrentes, il n’est pas rare d’en trouver encore qui se demandent à quoi pourrait servir cette bâtisse lorsque les travaux seront finis. Et bien, elle sera un auditorium et un conservatoire de musique et de danse.

Un arbre a fusionné avec la maison accolée au pigeonnier. Centenaire, il ne sera pas abattu.

Pour le moment, le projet est toujours en train d’être imaginé avec le concours de la Métropole. « Ce sera un très beau challenge pour l’architecte, explique le premier magistrat de la commune, Jean-Sébastien Vialatte, car il devra faire en sorte que la Villa Simone puisse remplir ses prochaines fonctions tout en conservant bien évidemment son caractère et ses propriétés de mas provençal. » De l’autre côté du mur qui fait office de fontaine, des travaux sont en train de prendre fin. D’abord, il y a le pigeonnier qui a été reconstruit à l’identique, puis une maison encore accompagnée d’échafaudages. Cette dernière sera celle du gardien. Le maire reprend: « Si le projet est métropolitain, la commune souhaite garder la main sur la propreté et la gestion de la sécurité du lieu, c’est pourquoi nous mettrons un agent en fonction. »

Droit de préemption pour deux maisons mitoyennes. 

Parce que les ambitions pour ce havre de paix préservé sont grandes, deux maisons avoisinantes ont été cédées à la ville. Elles sont bientôt détruites afin de rendre la villa Simone plus visible et surtout d’y faciliter l’accès pour les résidents des autres quartiers.

Un concert de Jazz au coeur de l’été. 

Avant que la fin des travaux ne soit réalisé, la ville souhaite multiplier les rencontres dans le jardin. C’est pourquoi le 6 et le 13 juillet prochain, des concerts de Jazz seront donnés. L’entrée sera libre. À vos agendas.

Le pigeonnier a été reconstruit à l’identique

Il avait été complètement détruit par les aléas du temps, la municipalité a décidé de sauver ce témoignage de l’architecture provençale du début du XIXe siècle. En mandatant une entreprise qui a pu reconstruire à l’identique l’ouvrage, le pigeonnier a repris forme. Des ateliers pédagogiques pour les enfants avec des oiseaux ou des lapins, son utilité prochaine est encore en cours de discussion. Pour le maire, une seule certitude : « Il devra enchanter les bambins. » 

Le jardin, une galerie d’art à ciel ouvert

Après les épouvantails de l’artiste allemand Hans Silvester ou encore les plus beaux visages de la chanson française de l’Agence Roger-Viollet cet été, le jardin de la Villa Simone expose à présent 80 photographies prises par le club Phot’Azur de la ville jusqu’au 2 avril prochain. Voyagez jusqu’à un marché éthiopien en marchant dans l’herbe, découvrez des animaux enneigés, imprégniez-vous de la Voie lactée … Les surprises sont multiples.

spot_img

Nos derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Vous aimez nos articles ?


Abonnez-vous à notre newsletter !