29.8 C
Toulon
samedi 20 juillet 2024

Sanary soutient une croisière pour vaincre le cancer

Le mois dernier, le Sir Ernst a levé l’ancre du port de Sanary. Après l’Antarctique et la Patagonie, direction la Méditerranée, une mer d’une diversité unique que la Ville de Sanary contribue à valoriser et à protéger depuis de nombreuses années. Elle continue à soutenir le voilier dans ses missions autant scientifiques que thérapeutiques. Après la parution d’un livre en 2022 sur son expédition au pôle sud*, le Sanaryen François Miribel, Président de l’association Sir Ernst Expéditions, a pris les commandes d’une flottille d’une vingtaine de personnes et de quatre bateaux. La mission : voyager jusqu’en Corse avec une dizaine d’enfants en rémission de cancer.

Vous avez eu l’idée de cette traversée au retour de votre expédition en Antarctique, pourquoi ?
Nous avons échangé avec plusieurs jeunes patients de l’IHOP** durant les deux premières expéditions. C’était déjà une façon de les emmener avec nous au bout du monde. Après les avoir fait rêver, les embarquer pour de vrai était la suite logique.

Pourquoi avoir choisi des enfants en rémission de cancers ?
Disons que la cause me touche. Le but est d’offrir à ces jeunes héros une expérience humaine inoubliable au cours de laquelle ils reprennent confiance et sortent du cadre de l’hôpital pour découvrir de nouveaux horizons. On passe de compagnons de galère à compagnons de mer. Le spectre de la maladie s’estompe un peu. On gagne en sérénité. Ce sont des atouts indispensables dans leur processus de guérison physique et émotionnelle.

Comment la Ville de Sanary a soutenu cette croisière thérapeutique ?
La Ville a permis de stationner gracieusement durant trois semaines dans son port afin de préparer la traversée. Elle a aussi contribué à hauteur de 2000 euros, soit environ 10% du coût total de ce voyage.

Quels sont vos prochains rêves d’expédition et qui embarquerez-vous cette fois-ci ?
Ce type de projet n’est pas simple à mettre en place. J’espère de tout coeur n’être qu’au début de l’aventure. Ce ne sont pas les candidats qui manquent. Reste à définir, sur quel terrain de jeu le Sir Ernst évoluera la prochaine fois…

*« Sir Ernst, plus qu’un voilier en Antarctique » en vente auprès de François Miribel
(Association Sir Ernst Expéditions, ciscoride@icloud.com).
Ce livre, préfacé par le Prince Albert II de Monaco,
a permis de financer l’expédition de Méditerranée et de verser 3500 € à
** l’Institut d’Hématologie et d’Oncologie Pédiatrique de Lyon (IHOP).

Le saviez-vous ?
Le 13 septembre 2021, au départ du port de Sanary, François Miribel, Sanaryen et propriétaire du voilier Sir Ernst, a mis les voiles avec ses compagnons de route, pour la baie Marguerite, en Antarctique. Les collégiens sanaryens avaient pu suivre l’expédition tout au long de l’année à travers des communications, des conférences, des tutoriels et des vidéos.

Retrouvez cet article dans le Mieux Vivre n°298 du mois de Mai 2024.

spot_img

Nos derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img
spot_img

Sanary soutient une croisière pour vaincre le cancer

Le mois dernier, le Sir Ernst a levé l’ancre du port de Sanary. Après l’Antarctique et la Patagonie, direction la Méditerranée, une mer d’une diversité unique que la Ville de Sanary contribue à valoriser et à protéger depuis de nombreuses années. Elle continue à soutenir le voilier dans ses missions autant scientifiques que thérapeutiques. Après la parution d’un livre en 2022 sur son expédition au pôle sud*, le Sanaryen François Miribel, Président de l’association Sir Ernst Expéditions, a pris les commandes d’une flottille d’une vingtaine de personnes et de quatre bateaux. La mission : voyager jusqu’en Corse avec une dizaine d’enfants en rémission de cancer.

Vous avez eu l’idée de cette traversée au retour de votre expédition en Antarctique, pourquoi ?
Nous avons échangé avec plusieurs jeunes patients de l’IHOP** durant les deux premières expéditions. C’était déjà une façon de les emmener avec nous au bout du monde. Après les avoir fait rêver, les embarquer pour de vrai était la suite logique.

Pourquoi avoir choisi des enfants en rémission de cancers ?
Disons que la cause me touche. Le but est d’offrir à ces jeunes héros une expérience humaine inoubliable au cours de laquelle ils reprennent confiance et sortent du cadre de l’hôpital pour découvrir de nouveaux horizons. On passe de compagnons de galère à compagnons de mer. Le spectre de la maladie s’estompe un peu. On gagne en sérénité. Ce sont des atouts indispensables dans leur processus de guérison physique et émotionnelle.

Comment la Ville de Sanary a soutenu cette croisière thérapeutique ?
La Ville a permis de stationner gracieusement durant trois semaines dans son port afin de préparer la traversée. Elle a aussi contribué à hauteur de 2000 euros, soit environ 10% du coût total de ce voyage.

Quels sont vos prochains rêves d’expédition et qui embarquerez-vous cette fois-ci ?
Ce type de projet n’est pas simple à mettre en place. J’espère de tout coeur n’être qu’au début de l’aventure. Ce ne sont pas les candidats qui manquent. Reste à définir, sur quel terrain de jeu le Sir Ernst évoluera la prochaine fois…

*« Sir Ernst, plus qu’un voilier en Antarctique » en vente auprès de François Miribel
(Association Sir Ernst Expéditions, ciscoride@icloud.com).
Ce livre, préfacé par le Prince Albert II de Monaco,
a permis de financer l’expédition de Méditerranée et de verser 3500 € à
** l’Institut d’Hématologie et d’Oncologie Pédiatrique de Lyon (IHOP).

Le saviez-vous ?
Le 13 septembre 2021, au départ du port de Sanary, François Miribel, Sanaryen et propriétaire du voilier Sir Ernst, a mis les voiles avec ses compagnons de route, pour la baie Marguerite, en Antarctique. Les collégiens sanaryens avaient pu suivre l’expédition tout au long de l’année à travers des communications, des conférences, des tutoriels et des vidéos.

Retrouvez cet article dans le Mieux Vivre n°298 du mois de Mai 2024.

spot_img

Nos derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Sanary soutient une croisière pour vaincre le cancer

Le mois dernier, le Sir Ernst a levé l’ancre du port de Sanary. Après l’Antarctique et la Patagonie, direction la Méditerranée, une mer d’une diversité unique que la Ville de Sanary contribue à valoriser et à protéger depuis de nombreuses années. Elle continue à soutenir le voilier dans ses missions autant scientifiques que thérapeutiques. Après la parution d’un livre en 2022 sur son expédition au pôle sud*, le Sanaryen François Miribel, Président de l’association Sir Ernst Expéditions, a pris les commandes d’une flottille d’une vingtaine de personnes et de quatre bateaux. La mission : voyager jusqu’en Corse avec une dizaine d’enfants en rémission de cancer.

Vous avez eu l’idée de cette traversée au retour de votre expédition en Antarctique, pourquoi ?
Nous avons échangé avec plusieurs jeunes patients de l’IHOP** durant les deux premières expéditions. C’était déjà une façon de les emmener avec nous au bout du monde. Après les avoir fait rêver, les embarquer pour de vrai était la suite logique.

Pourquoi avoir choisi des enfants en rémission de cancers ?
Disons que la cause me touche. Le but est d’offrir à ces jeunes héros une expérience humaine inoubliable au cours de laquelle ils reprennent confiance et sortent du cadre de l’hôpital pour découvrir de nouveaux horizons. On passe de compagnons de galère à compagnons de mer. Le spectre de la maladie s’estompe un peu. On gagne en sérénité. Ce sont des atouts indispensables dans leur processus de guérison physique et émotionnelle.

Comment la Ville de Sanary a soutenu cette croisière thérapeutique ?
La Ville a permis de stationner gracieusement durant trois semaines dans son port afin de préparer la traversée. Elle a aussi contribué à hauteur de 2000 euros, soit environ 10% du coût total de ce voyage.

Quels sont vos prochains rêves d’expédition et qui embarquerez-vous cette fois-ci ?
Ce type de projet n’est pas simple à mettre en place. J’espère de tout coeur n’être qu’au début de l’aventure. Ce ne sont pas les candidats qui manquent. Reste à définir, sur quel terrain de jeu le Sir Ernst évoluera la prochaine fois…

*« Sir Ernst, plus qu’un voilier en Antarctique » en vente auprès de François Miribel
(Association Sir Ernst Expéditions, ciscoride@icloud.com).
Ce livre, préfacé par le Prince Albert II de Monaco,
a permis de financer l’expédition de Méditerranée et de verser 3500 € à
** l’Institut d’Hématologie et d’Oncologie Pédiatrique de Lyon (IHOP).

Le saviez-vous ?
Le 13 septembre 2021, au départ du port de Sanary, François Miribel, Sanaryen et propriétaire du voilier Sir Ernst, a mis les voiles avec ses compagnons de route, pour la baie Marguerite, en Antarctique. Les collégiens sanaryens avaient pu suivre l’expédition tout au long de l’année à travers des communications, des conférences, des tutoriels et des vidéos.

Retrouvez cet article dans le Mieux Vivre n°298 du mois de Mai 2024.

spot_img

Nos derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Vous aimez nos articles ?


Abonnez-vous à notre newsletter !