29.8 C
Toulon
samedi 20 juillet 2024

Une marée humaine pour la Saint-Pierre

En Provence, on a l’habitude de dire que les plus grands fléaux de l’histoire : invasion guerrière, razzias barbaresques ou encore épidémies sont venus de la mer. Au fil du temps, les tempêtes ont englouties certains navires, décimées des équipages entier.

Durant des centaines d’années, pour quelques poissons, de frêles pêcheurs ont risqué leur vie au quotidien. Pour se prémunir du malheur, les gens de la mer ont imaginé des célébrations pour honorer leur Saint Patron : la Saint-Pierre. Si les temps ont changé, au Brusc, les traditions perdurent bel et bien. Cette année, les festivités ont commencé par une messe à l’Eglise avant une grande procession le long du port pour finir par un départ en mer des autorités religieuses. Plus que de coutumes, la cérémonie a été suivie par une foule de personnes.

D’abord, Les rameurs du Brusc qui organisait la veille une grande compétition avec des équipes venues jusque de Séte et de Théoules ont invité leurs homologues à la cérémonie. Du côté de Lou Raioulet, on avait grossi les rangs également avec un prodigieux danseur venu de Saint-Topez pour l’occasion et qui a épaté le public en sortant ses pointes et en réalisant une prestation digne des plus grands matelots du XVIe siècle. L’association Lou Capian était également présente pour ce grand moment de fête ainsi que les pécheurs du petit village.

Retrouvez toutes les photos sur notre page Facebook.

 

spot_img

Nos derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img
spot_img

Une marée humaine pour la Saint-Pierre

En Provence, on a l’habitude de dire que les plus grands fléaux de l’histoire : invasion guerrière, razzias barbaresques ou encore épidémies sont venus de la mer. Au fil du temps, les tempêtes ont englouties certains navires, décimées des équipages entier.

Durant des centaines d’années, pour quelques poissons, de frêles pêcheurs ont risqué leur vie au quotidien. Pour se prémunir du malheur, les gens de la mer ont imaginé des célébrations pour honorer leur Saint Patron : la Saint-Pierre. Si les temps ont changé, au Brusc, les traditions perdurent bel et bien. Cette année, les festivités ont commencé par une messe à l’Eglise avant une grande procession le long du port pour finir par un départ en mer des autorités religieuses. Plus que de coutumes, la cérémonie a été suivie par une foule de personnes.

D’abord, Les rameurs du Brusc qui organisait la veille une grande compétition avec des équipes venues jusque de Séte et de Théoules ont invité leurs homologues à la cérémonie. Du côté de Lou Raioulet, on avait grossi les rangs également avec un prodigieux danseur venu de Saint-Topez pour l’occasion et qui a épaté le public en sortant ses pointes et en réalisant une prestation digne des plus grands matelots du XVIe siècle. L’association Lou Capian était également présente pour ce grand moment de fête ainsi que les pécheurs du petit village.

Retrouvez toutes les photos sur notre page Facebook.

 

spot_img

Nos derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Une marée humaine pour la Saint-Pierre

En Provence, on a l’habitude de dire que les plus grands fléaux de l’histoire : invasion guerrière, razzias barbaresques ou encore épidémies sont venus de la mer. Au fil du temps, les tempêtes ont englouties certains navires, décimées des équipages entier.

Durant des centaines d’années, pour quelques poissons, de frêles pêcheurs ont risqué leur vie au quotidien. Pour se prémunir du malheur, les gens de la mer ont imaginé des célébrations pour honorer leur Saint Patron : la Saint-Pierre. Si les temps ont changé, au Brusc, les traditions perdurent bel et bien. Cette année, les festivités ont commencé par une messe à l’Eglise avant une grande procession le long du port pour finir par un départ en mer des autorités religieuses. Plus que de coutumes, la cérémonie a été suivie par une foule de personnes.

D’abord, Les rameurs du Brusc qui organisait la veille une grande compétition avec des équipes venues jusque de Séte et de Théoules ont invité leurs homologues à la cérémonie. Du côté de Lou Raioulet, on avait grossi les rangs également avec un prodigieux danseur venu de Saint-Topez pour l’occasion et qui a épaté le public en sortant ses pointes et en réalisant une prestation digne des plus grands matelots du XVIe siècle. L’association Lou Capian était également présente pour ce grand moment de fête ainsi que les pécheurs du petit village.

Retrouvez toutes les photos sur notre page Facebook.

 

spot_img

Nos derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Vous aimez nos articles ?


Abonnez-vous à notre newsletter !